jeudi 6 août 2015

Le cherche-bonheur - Michael-Zadoorian


Avis de recherche : Ella et John Robina, couple de citoyens américains à la retraite, vus pour la dernière fois au volant de leur camping-car le Cherche-bonheur, aux abords de Detroit. Si vous avez des informations, merci de contacter au plus vite leurs enfants au numéro qui suit...
Après une longue vie et soixante ans de mariage, la santé chancelante et la mémoire qui flanche, Ella et John savent que leurs jours d'autonomie sont comptés. Si John ne se souvient plus nécessairement si on est mardi ou jeudi, il peut encore conduire. Ella le « kidnappe » donc, avec une seule idée en tête : partir une dernière fois à l'aventure. C'est le début d'un périple extraordinaire...




Ce livre m'a particulièrement touché ... Un de mes proches est atteins de la maladie d’Alzheimer (je ne lui confirai certainement pas mes clés de voiture par contre)


Ce livre je l'ai trouvé à la fois beau et terriblement triste.
Ella, atteinte d'un cancer décide contre l'avis de ses médecins et de ses enfants de partir en "vacances" avec son mari John qui a la maladie d’Alzheimer. Pour ce faire ils partent de Detroit en Camping car  par la route 66, pour rejoindre Disneyland en Floride.

J'ai choisi ce livre car c'est un road trip. J'ai beaucoup aimé cet aspect de l'histoire, cette traversée des Etat Unis en empruntant les vestiges de la célèbre route 66. On y retrouve tout : les motels, les dîners avec la serveuse qui balance "hey chéri qu'est ce que tu prends", le désert etc.... J'ai aimé l'ambiance des soirées diapo pour faire remonter le temps ... Car au cours de se voyage Ella se remémore sa vie de femme et de mère, ses amis désormais disparus. C'est émouvant de voir à quel point le temps peut passer vite, c'est émouvant de voir que malgré le temps et la maladie John et Ella s'aiment toujours.. 

Mais c'est aussi terriblement triste car c'est aussi un état des lieux de la vieillesse dans toute son horreur ... les symptômes et conséquence de la maladie de Alzheimer y sont très bien décrites .... la tristesse qu'Ella peut ressentir quand son mari ne se rappelle plus d'elle ... la difficulté de supporter les sautes d'humeurs et les fugues... 

La difficulté pour les enfants d'accepter ce voyage : je comprends leur tristesse, leur colère et leur désarrois..

Il y a une phrase de Ella qui m'a particulièrement  marqué :

Et même si nos enfants ne veulent que notre bien, ça ne les regarde pas. Prendre en charge quelqu'un ne veut pas dire régenter sa vie.

 Quand à la fin c'est exactement celle à laquelle je m'attendais depuis le début.

En conclusion j'ai passé un bon moment de lecture même si je ne suis pas sûre que le sujet était bien choisi pour me changer les idées...






5 commentaires:

  1. Très belle chronique, pour un livre très fort ♥

    RépondreSupprimer
  2. J'aime ce livre, des personnages émouvants et drôle dans une histoire assez "dure"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pensais pas que ça serait aussi dur.

      Supprimer
  3. Un livre qui a l'air de traiter un sujet difficile mais que j'ai très envie de découvrir. Je pense que c'est un livre qui prends aux tripes!

    RépondreSupprimer